La page est en cours de chargement…...
09.03.16
Héroïnes de films noirs et stars de l’art moderne : Christian Louboutin à la Fashion Week de Paris Automne/Hiver 2016

Lors de la Fashion Week Automne / Hiver 2016 de Paris, Christian Louboutin a une nouvelle fois collaboré avec la coquette Olympia Le-Tan et la malicieuse créatrice d'accessoires Yazbukey 

Ode à l'art pictural, revisitant les œuvres majeures des derniers siècles, Olympia Le-Tan fait se rencontrer Ingres et Murakami, Hirst, Hockney ou Picasso sur des manteaux chasubles ou des robes entièrement rebordées de sequins. Les imprimés sont sublimés dans des cadres alignés, transformant chaque pièce en une galerie d'art vivante. Pour cette nouvelle collaboration, deux modèles femme ont été réinterprétés aux couleurs de la collection. Les Lord Cubano en cuir noir et brun masculinisent les silhouettes les plus kawaï, tandis que les Hotero 100 se parent de flanelle ou de tweed rose. Sur quelques silhouettes, les souliers arborent des détails en référence à l'art moderne, ornés de jets de peintures multicolores à la Pollock. La manucure réalisée avec les vernis Christian Louboutin vient parfaire les looks, sagesse chromatique d'un aplat coloré différent sur chaque main : un jaune ancien Mula Lisa et un bleu turquoise Batignolles.

 Quelques jours plus tard, Christian Louboutin a également accompagné Yazbukey pour chausser ses femmes fatales. Plongées dans les coulisses des films les plus noirs, ses héroïnes se font mantes religieuses, poussant la séduction à l’extrême dans une danse périlleuse pour les hommes les approchant de trop près. Alanguie chez elle sur le sofa, au bureau, dans l’ascenseur, soupant avec l’élu d’un soir ou en pleine démonstration d’une sensualité exacerbée au dance club, c’est elle qui mène la danse. Parée d’accessoires emprunts d’une impertinence propre à Yazbukey, elle impose la cadence, toujours juchée sur ses talons de 100. Cette collection fait honneur aux pièces emblématiques de la créatrice : motifs de bouches laquées de rouge et yeux ourlés de bleu en plexiglas, elles s’accordent aux nouvelles créations de la saison comme les lunettes téléphone, les menottes en forme de bouche et les sacs machine à écrire. Les Fififa 100 en cuir verni rouge ou noir jaillissent comme autant de visions fulgurantes s’effaçant dans la lumière dramatique de la scène, tandis que les Pampas Mule à Pompon se jouent de la masculinité d’un smoking taille haute noir.